Le 27 mars 2019 a été souligné le 50e anniversaire de l’annonce de la construction d’un nouvel aéroport à Sainte-Scholastique.

Cette commémoration a été l’occasion de faire un bilan de la longue lutte qu’ont menée les expropriés de Mirabel pour la rétrocession de leurs terres réquisitionnées pour ce motif et de livrer un message tourné vers l’avenir : les expropriés de Mirabel sont toujours debout, toujours vivants et leur mémoire collective est là pour rester et servir de leçon aux générations futures.

Mme Rita Lafond (à gauche sur la photo), porte-parole historique des expropriés de Mirabel, a livré un hommage poignant à ces hommes, ses femmes et leurs descendants qui ont vécu l’expropriation. Au sujet de la lutte qui a pris sa force vers 1973, elle dit  :

Rita Lafond, Sylvie Deschambault et Martine Raymond, toutes trois membres du comité de la commémoration du 50e anniversaire de l’expropriation de Mirabel
 

« Et, voilà que ces hommes, ces femmes retrouvent leurs capacités d’agir et, du coup, leur fierté. C’est un premier groupe de 108 agriculteurs qui, désormais, se tiendront ensemble pour négocier. »

 

À cette occasion, la ministre fédérale du Tourisme, des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a annoncé  le transfert entier de la gestion de la Maison Jean-Paul-Raymond à l’UPA Sainte-Scholastique-Mirabel, propriétaire de l’immeuble depuis 1989. Le fédéral renonce ainsi aux clauses qui limitaient jusqu’à ce jour l’utilisation de la propriété expropriée en 1969.

 

 

 

À lire et consulter :

Le communiqué officiel de l’événement

Le communiqué de la réaction de l’UPA Saint-Scholastique-Mirabel à l’annonce de la ministre Mélanie Joly

L’allocution de Mme Rita Lafond