http://www.outaouais-laurentides.upa.qc.ca

 

En agriculture au Québec, le taux de suicide chez les hommes est deux fois plus élevé que celui des hommes dans le reste de la population, selon l’Association québécoise de prévention du suicide. Pour la Fédération UPA Outaouais-Laurentides, la santé psychologique des producteurs est une priorité.

Avant d’en arriver à vivre une situation de détresse, un agriculteur peut veiller à s’entourer des ressources professionnelles qui lui permettront d’alléger la pression de son métier exigeant. Par les services professionnels qu’elle offre aux producteurs, la Fédération UPA Outaouais-Laurentides agit en amont : en brisant l’isolement, en offrant une expertise, en outillant et en formant…

Savoir qu’on n’est pas seul et qu’on peut compter sur quelqu’un capable de nous aider est un premier pas pour prévenir  le découragement, l’anxiété, voire la dépression et les pensées suicidaires.

La Fédération a également à cœur de sensibiliser les producteurs et leur entourage à parler de santé psychologique, de détresse et de suicide.  Le sujet ne doit plus être tabou. C’est la première étape à franchir pour éviter des drames encore trop nombreux.

Mais avant tout, la Fédération travaille en partenariat avec des organismes ayant l’expertise pour intervenir en matière de santé psychologique. Sa collaboration avec  Écoute agricole Laurentides (EAL) créé en 2015, est un exemple. Cet organisme a pour vocation de briser l’isolement des producteurs par le biais, notamment, des interventions confidentielles d’une travailleuse de rang.

À l’instar d’une travailleuse de rue, la travailleuse de rang répond aux appels d’aide, apporte un soutien psychologique et recommande, au besoin, les agriculteurs aux ressources de la région. Chantale Maurice, qui occupe ce poste depuis l’an dernier, explique le rôle d’une telle ressource dans cette vidéo :

La Fédération UPA Outaouais-Laurentides est également impliqué via un comité régional regroupant des intervenants du secteur de la santé et du milieu communautaire  et des producteurs.

La pièce maîtresse du plan d’action de ce comité est l’établissement d’un réseau de sentinelles, constitué de producteurs, d’employés et d’intervenants gravitant dans le monde agricole. Ces personnes, formées pour reconnaître les signes de détresse chez les agriculteurs, offrent un service de première ligne en les encourageant, au besoin, à solliciter de l’aide auprès des ressources en santé mentale. Le comité veille par ailleurs à sensibiliser ces ressources à la réalité des producteurs.

À ce jour, les efforts combinés d’EAL et de la Fédération ont permis de former plus d’une trentaine de sentinelles.


 

 

Ressources intéressantes :

La ligne unique pour de l’aide psychologique :

Les bottins des ressources régionales en santé psychologiques
(Cliquez sur les images)

Des liens intéressants : 

Écoute agricole des Laurentides

Chantale Maurice, travailleuse de rang : 514 929-AGRO (2476)

Association québécoise de prévention du suicide
Ressources régionales en prévention du suicide
Centre de prévention suicide le Faubourg
Détresse psychologique des agriculteurs-émission Les francs tireurs 2014
Belgique : une vidéo qui secoue
En campagne contre la détresse : un court métrage de Justine Cohendet et Megan Perra

Vidéo du conteur Martin Savoie (collaboration UPA/CISSS Chaudière-Appalaches)