http://www.outaouais-laurentides.upa.qc.ca

Projet d’abattoir à Shawville : l’UPA intervient dans le débat public

L’intervention du Syndicat du Pontiac dans le cadre d’un projet d’abattoir à Shawville a permis une discussion plus saine et éclairée lors d’une soirée d’information tenue par le promoteur. La venue de l’abattoir Les Viandes du Pontiac, qui se soumettra aux normes en vigueur pour accéder au marché de la viande halale, suscitait des réactions négatives dans la population.  Dans une lettre ouverte publiée dans deux journaux locaux peu avant la soirée d’information, le président du syndicat a souligné les avantages de l’implantation d’un abattoir dans une région où on doit rouler au minimum deux heures pour faire abattre des animaux. « Il est important de faire la distinction entre les préjugés et les faits », écrivait Philippe Lamontagne dans la lettre ouverte. Cet appel à un échange posé et réfléchi semble avoir porté ses fruits. Les discussions se sont déroulées « dans le plus grand respect », note-t-il. « Le débat est clos. Les producteurs sont excités et heureux. On espère maintenant n’avoir qu’à compter les jours avant l’ouverture ! »

Shawville abattoir proposal: UPA contributes to public debate

The UPA Pontiac Syndicate’s remarks concerning a proposed abattoir in Shawville led to a sounder and more enlightened discussion at an evening information session hosted by the developer. The proposed Les Viandes du Pontiac abattoir, which is expected to conform to the standards required for it to gain access to the halal meat market, provoked negative reactions from the public. In an open letter published in two local newspapers not long before the information session was held, the Syndicate president pointed out the advantages of building an abattoir in a region where taking one’s livestock to slaughter involves a two hours’ drive at minimum. “It is important to distinguish between prejudices and facts,” wrote Philippe Lamontagne in the open letter. This call for mature and well-reasoned discussion seems to have met with success. Mr. Lamontagne noted that the discussions took place “with the greatest respect.” He added, “The debate is closed. Farmers are excited and happy. Hopefully all that remains now is to count down the days before it opens!”

 

Grêle en 2017 : les Laurentides reçoivent une aide substantielle

Des producteurs des Laurentides ont reçu un peu plus de 1,3 M$ dans le cadre de l’Initiative Canada-Québec d’aide aux entreprises agricoles affectées par les épisodes exceptionnels de grêle en 2017. La région se situe en seconde place en termes de montant accordé (13 %) et en troisième place quant au nombre de dossiers traités (voir ce graphique). Cette situation tranche avec celle de l’Outaouais, qui a reçu le montant le moins élevé, soit 5 339 $. Selon les explications recueillies à la Financière agricole du Québec, les épisodes de grêle ont été à la fois beaucoup moins nombreux et moins intenses qu’ailleurs au Québec. Dans les Laurentides, de nombreuses exploitations de Saint-Joseph-du-Lac et d’Oka ont été très touchées.

Laurentides to receive substantial aid to deal with 2017 hailstorms

Laurentides farmers collectively received just over $1.3 million through the Canada-Québec Support Initiative for Farm Enterprises Affected by Exceptional Hail Episodes in 2017. The region ranks second in terms of the amount of money given (13% of the total) and third in terms of the number of files processed (see this graph). This situation is in stark contact to that seen in Outaouais, which received the lowest amount of just $5,339. According to the explanations from the Financière agricole du Québec, the hail episodes in Outaouais were both less numerous and less intense than those in other parts of Quebec. In Laurentides, many farms from Saint-Joseph-du-Lac and Oka were quite severely affected.

 

Formation Agir en sentinelle en anglais au Pontiac

Pour la première fois, la formation Agir en sentinelle sera dispensée en anglais à Clarendon, dans le Pontiac, le mardi 8 mai. Cette formation, destinée aux personnes qui gravitent dans l’entourage des agriculteurs, permet de diriger ces derniers vers des ressources en santé psychologique, au besoin. Des places sont encore disponibles. Les inscriptions se font auprès d’Émilie Caron, au 450 472-0440, poste 223 ou par courriel : ecaron@upa.qc.ca.

English-language sentinel training in Pontiac

For the first time ever, Sentinel for Suicide Prevention training is being delivered in English. A session will take place in Clarendon, in the Pontiac sector, on Tuesday, May 8. Through this training opportunity, people who are in farmers’ social circles will learn how to direct farmers to mental health resources in cases of need. Spaces are still available. Register by contacting Émilie Caron by phone at 450-472-0440, ext. 223, or by email at ecaron@upa.qc.ca.

 

 

 

 

 

 

Atelier : efficacité énergétique des serres en milieu urbain 

Diminuer le coût en énergie de la production en serres via l’optimisation du chauffage et l’éclairage de type LED? Cette question, à laquelle les producteurs urbains sont particulièrement sensibles, fera l’objet d’un atelier gratuit, le 22 mai. Deux chercheurs de l’Université McGill spécialistes de l’agriculture urbaine mettront leurs connaissances au profit des participants. La présentation des deux universitaires sera livrée en anglais et en français. Information et inscription : Manon Vial, 450 472-0440, poste 229 ou mvial@upa.qc.ca.

Workshop on energy efficiency in urban greenhouses

What’s the best way to reduce energy-related greenhouse production costs by optimizing heating and installing LED lights? This question, one that is of special concern to urban farmers, will be discussed in a free workshop on May 22. Two McGill University researchers who specialize in urban agriculture are gearing up to share their knowledge with participants. The presentation will be delivered in English and French. To obtain further information and to register, contact Manon Vial at 450-472-0440, ext. 229, or mvial@upa.qc.ca.

 

 

 

 

À l’agenda cette semaine

Mardi 8 mai 8 h 30 : formation Agir en sentinelle, Clarendon