http://www.outaouais-laurentides.upa.qc.ca

Saint-Eustache, 13 février 2018 – L’UPA accueille de façon positive l’ouverture dont a fait preuve le maire de Mirabel, Jean Bouchard, en offrant aux agriculteurs de prendre part à une rencontre avec des représentants du Réseau de transport métropolitain (RTM), afin qu’ils puissent faire valoir leurs arguments en faveur de la construction de la gare en milieu urbain, plutôt qu’en zone agricole.

Rassemblés à l’hôtel de ville de Mirabel le 12 février à l’occasion d’une séance publique du conseil municipal, une cinquantaine de producteurs ont réitéré le message qu’ils livrent depuis 2005 : l’UPA est favorable à un projet de gare, à condition qu’elle ne se fasse pas au détriment de l’agriculture et qu’elle limite véritablement l’étalement urbain.

Lors de la période de questions, ils ont rappelé qu’un site disponible en bordure de la rue Charles réunissait ces conditions. Cet emplacement que privilégie l’UPA permettrait un développement dans un espace potentiel de plus de 100 ha en zone urbaine. Le site favoriserait de surcroît le transport actif et collectif (marche, vélo, autobus) pour des centaines de résidents du secteur. Le tout sans aucun impact pour la zone agricole, contrairement au site choisi aux abords de la rue Victor.

« Nous soulignons l’ouverture de l’administration de M. Bouchard pour l’agriculture depuis son arrivée en poste en 2013. L’offre faite hier illustre cette ouverture, a dit le président du Syndicat UPA Ste-Scholastique‒Mirabel, Marcel Denis. L’opportunité de rencontrer les gens du RTM, de pouvoir discuter avec eux de l’analyse faite pour le choix du site de la gare est une avancée. »

« L’UPA entend collaborer avec la ville-MRC pour la suite des choses et entend profiter de la rencontre avec le RTM pour mettre de l’avant des arguments solides en faveur d’un site hors de la zone agricole, a affirmé le président de la Fédération UPA Outaouais-Laurentides, Richard Maheu. L’étude de CIMA+ de 2015, sur laquelle se base le choix d’emplacement de la gare, ne tient pas assez compte de l’effet néfaste de l’étalement urbain sur l’avenir des activités agricoles de la région. »

À propos de la Fédération UPA Outaouais-Laurentides

La FUPAOL est une organisation syndicale qui représente les quelque  2 500 entreprises agricoles des 16 MRC situées sur le territoire de l’Outaouais, des Laurentides, de Laval et de Montréal et leur offre services et soutien professionnels.

www.outaouais-laurentides.upa.qc.ca

 

— 30 —

Source et information :
Nathalie Villeneuve
Conseillère communication et affaires publiques
Fédération UPA Outaouais-Laurentides
450 472-0440 poste 228