http://www.outaouais-laurentides.upa.qc.ca

Saint-Eustache, 28 avril 2014 – Pour une quatrième année consécutive, le Programme d’effarouchement des oiseaux migrateurs en milieu agricole est de retour dans la région de l’Outaouais. À compter d’aujourd’hui, l’Union des producteurs agricoles a amorcé un programme d’effarouchement afin de contrer les dommages aux cultures par les bernaches. Pendant les cinq prochaines semaines, des effaroucheurs, munis de fusil à blanc, se promèneront dans les champs le long de la rivière des Outaouais, sur les territoires des  MRC de Papineau, des Collines de l’Outaouais et du Pontiac. Surtout, soyez sans inquiétude.

On estime qu’environ 360 000 bernaches s’arrêtent dans la vallée de l’Outaouais, entre Gatineau et Papineauville avant de se rendre dans le Grand Nord. Durant leur halte, elles se nourrissent de grains de maïs, de luzerne et de jeunes pousses fraîches causant de nombreux dommages aux cultures et occasionnant des pertes de revenus particulièrement conséquentes pour les producteurs agricoles visés. Durant le pic de migration, on peut même en compter jusqu’à 50 000 quotidiennement.

L’objectif de ce projet est de mettre en place des mesures d’effarouchement des oiseaux migrateurs dans les régions de l’Outaouais où sont généralement observés les dommages afin d’en réduire les impacts. « Au cours des dernières années, les pertes annuelles occasionnées par la présence des bernaches ont été évaluées à plusieurs centaines de milliers de dollars.  Dans la région de l’Outaouais,  cette problématique touche une soixantaine de producteurs ce qui fait de la région la deuxième la plus touchée au Québec.» nous dit Mme Diane Clément, présidente de l’UPA Papineau et elle-même productrice agricole à Lochaber.

«Nous sommes heureux de pouvoir compter sur l’expertise de la Coopérative Solution Nature dans la mise en œuvre de ce projet » rajoute-t-elle. Sans heurter les oiseaux d’aucune façon, le programme d’effarouchement permet aux producteurs agricoles victimes des dommages d’éviter que les oiseaux migrateurs ne causent trop de dommages dans certains champs préalablement identifiés par les producteurs et à la Financière agricole du Québec de réduire les compensations d’assurance-récolte versées aux agriculteurs.

Le programme d’effarouchement en milieu agricole vise les secteurs où les dommages sont les plus importants soit les localités de Île-du-Grand-Calumet, Campbell’s Bay, Shawville, Quyon, Luskville, Lochaber Ouest, Thurso, Lochaber Canton et Plaisance. Il s’étend sur une période de cinq semaines et comptera 6 effaroucheurs qui sillonneront les champs de ces municipalités. Le financement de ces activités est assuré par le Programme d’effarouchement des oiseaux migrateurs en milieu agricole, issu de l’accord bilatéral Cultivons l’avenir 2 des gouvernements du Canada et du Québec.

Pour information :

Nicolas Brodeur, (Collines-de-l’Outaouais)
Agent en vie syndicale et communications
Fédération UPA Outaouais-Laurentides
Téléphone : 819-664-8184
Courriel : nbrodeur@upa.qc.ca

— 30 —

Source et information :
Kevin Bilodeau
Agent de communication
Fédération UPA Outaouais-Laurentides
450 472-0440, poste 229
514 799-2567