http://www.outaouais-laurentides.upa.qc.ca

Mise en marché de proximité, accessibilité des produits locaux dans les points de vente et institutions régionales, valorisation et promotion distinctive des produits de l’Outaouais : ces thèmes avaient une place de choix à l’ordre du jour d’une rencontre entre des candidats à l’élection des circonscriptions de Hull et Chapleau et l’UPA Collines de l’Outaouais , le 17 septembre.

Circonscriptions majoritairement urbaines où les entreprises agricoles sont peu nombreuses, Hull et Chapleau présentent un cadre tout indiqué pour aborder les interactions entre le monde rural et le monde urbain. Ces interactions sont au cœur du plan de développement de la zone agricole de Gatineau, actuellement en cours d’adoption.

C’est dans cet esprit que le président de l’UPA des Collines de l’Outaouais, Stéphane Alary, a donné le coup d’envoi de la rencontre, avec la présentation de la vidéo de la campagne Tous ruraux!, mettant en vedette Fred Pellerin.


Maryse Gaudreault (PLQ, Hull); Benoît Renaud (QS, Hull); Marysa Nadeau (PQ, Hull); Marc Carrière (PLQ, Chapleau) et Alexandre Albert (QS, Chapleau) ont participé à la rencontre.  Chaque parti a tour à tour présenté sa vision de l’agriculture et ses engagements. Une période de questions et d’échange a suivi, dans un climat décontracté et convivial.

Plusieurs autres enjeux agricoles ont également été abordés lors de la période d’échange, notamment :

  • valorisation de la profession d’agriculteur auprès du grand public et des jeunes, et sensibilisation à la réalité des producteurs;
  • mise en place du plan de développement de la zone agricole de la ville de Gatineau;
  • soutien aux producteurs pour la conservation des milieux humides;
  • aménagement du territoire, protection du territoire et des terres agricoles;
  • soutien de la gestion de l’offre;
  • fiscalité municipale;
  • impact de la hausse du salaire minimum en agriculture;
  • transfert de ferme et accès au financement pour la relève;

La rencontre a notamment permis aux candidats, tous en lice dans un milieu urbain, de s’exprimer sur la réalité rurale et sur l’importance que ces deux milieux se rapprochent. Tous ont fait preuve d’une sensibilité et d’ouverture quant aux enjeux agricoles et d’une certaine maîtrise des dossiers.

D’autres rencontres avec des candidats aux élections sont prévues dans l’Outaouais : le 24 septembre à Kazabazua (circonscription de Gatineau) et le 28 septembre à Saint-André-Avellin (circonscription de Papineau).