Chaque année depuis 2018, la communauté agricole d’Outaouais-Laurentides, les élus des différents paliers gouvernementaux, les institutions et les divers acteurs du territoire unissent leurs efforts afin de financer les précieuses ressources en santé psychologique que sont les travailleurs et travailleuses de rang. Pour la quatrième année, tout le monde a répondu « présent » à l’invitation au Vins et fromages de l’organisme Écoute agricole, le 20 février dernier.

Malgré les conditions exceptionnelles imposées par la pandémie et la formule à distance, cette mobilisation commune a permis le tour de force de récolter 72 000 $, soit presque le double du montant recueilli l’an dernier! [lire le communiqué d’Écoute agricole]

La santé et le bien-être des agriculteurs sont les grands gagnants de cette formidable initiative. Je veux souligner la capacité d’adaptation d’Écoute agricole, avec le concept des boîtes de vins et fromages pour emporter, qui se sont vendues de Fort-Coulonge à la Rive-Sud de Montréal, en passant par Mont-Laurier.

Je remercie les nombreux syndicats locaux et spécialisés de l’UPA de la région et les producteurs qui ont contribué financièrement, à titre individuel ou via leur Fédération. Ces contributions symbolisent notre volonté de prendre soin de nous-mêmes, autant que nous prenons soin de nos terres et de nos troupeaux.

Alors que l’isolement est un facteur de détresse psychologique, on nous dit : Vous n’êtes pas seuls.

Stéphane Alary, président de l’UPA Outaouais-Laurentides


Je suis également très reconnaissant face à la générosité des partenaires, des commanditaires, des bénévoles et du public. Cet élan collectif témoigne pour moi du grand soutien dont bénéficient les agriculteurs dans leur milieu. Alors que l’isolement est un facteur de détresse psychologique, on nous dit : Vous n’êtes pas seuls.

Stéphane Alary, président de la Fédération UPA Outaouais-Laurentides