https://www.outaouais-laurentides.upa.qc.ca

Nouvelle stagiaire en agroenvironnement

Afin de développer une expertise en agroenvironnement, en particulier par rapport à la gestion de l’eau, la Fédération UPA Outaouais-Laurentides a embauché une stagiaire en agroenvironnement pour l’été. La moitié de son salaire est subventionnée par le programme Initiative de stage en agroenvironnement d’Agriculture et agroalimentaire Canada. Sophie Augurusa, détentrice d’un diplôme de baccalauréat en études environnementales (majeure) et restauration écologique (mineure) de l’université de Waterloo, travaillera sur la caractérisation des milieux humides et l’aménagement des cours d’eau, principalement dans la MRC Argenteuil.

New agri-environment intern

With a view to developing agri-environmental expertise, particularly with respect to water management, the UPA Outaouais-Laurentides Federation has hired a summer agri-environment intern. Half the intern’s wages are subsidized by Agriculture and Agri-Food Canada’s Agricultural Youth Green Jobs Initiative. Sophie Augurusa, who holds a bachelor’s degree with a major in environmental studies and a minor in ecological restoration from the University of Waterloo, will be working on wetland characterization and watercourse management, mainly in the MRC d’Argenteuil.

 

Adaptation aux changements climatiques : la réflexion se poursuit

Le travail de réflexion engagé en novembre dernier dans le cadre du projet Agriclimat s’est poursuivi le 29 mars, lors d’une deuxième rencontre du groupe de travail régional. Les participants ont, dans un premier temps, récapitulé les impacts potentiels des changements climatiques sur l’agriculture régionale. Dans un deuxième temps, ils ont exploré les mesures d’adaptation possibles, selon la réalité de différentes productions. Rappelons que le projet Agriclimat est mené par l’UPA dans neuf régions du Québec, dont l’Outaouais-Laurentides, en collaboration avec les experts en climatologie du collectif Ouranos. Producteurs et intervenants du milieu agricole sont impliqués aux niveaux régional et local dans cet effort de réflexion qui aboutira, en 2020, à l’élaboration d’un plan d’adaptation régional des fermes aux changements climatiques.  La prochaine étape, l’automne prochain, consistera à consulter les producteurs membres des syndicats locaux.

Discussion on climate change adaptation continues

The discussion process that began last November through the Agriclimat project continued on March 29 at the regional working group’s second meeting. The participants reviewed the potential impacts of climate change on regional agriculture; they also explored possible adaptation measures based on the specific features of various agricultural production types. The UPA is spearheading the Agriclimat project in nine regions of Quebec, including Outaouais-Laurentides, in collaboration with climatology experts from the Ouranos group. Farmers and other agricultural stakeholders are taking part, both locally and regionally, in this discussion process with is to culminate in a regional climate change adaptation plan for farms by 2020. The next step in the process, which takes place next fall, will consist of consulting members of local syndicates.

 

Une vingtaine de fermes ouvriront leurs portes le 9 septembre

Cette année, 5 fermes de l’Outaouais et 14 fermes des Laurentides participeront à la journée

Portes ouvertes sur les fermes du Québec, le 9 septembre. Cinq de ces fermes feront l’expérience de cet événement pour la première fois : Verger Méli-mélo (Saint-Joseph-du-Lac) ; Ferme des Prés verts (Ferme-Neuve) ; Ferme aux Petits lopins de foin (Ferme-Neuve) ; Érablière Bo-sirop (Grand-Remous) et Verger Trottier (Saint-Joseph-du-Lac).

Nineteen farms to open their doors on September 9

This year, 5 farms in Outaouais and 14 in Laurentides will be participating in Portes ouvertes sur les fermes du Québec (open-door days on Quebec farms) on September 9. Five of these farms will be taking part for the first time: Verger Méli-Mélo (Saint-Joseph-du-Lac), Ferme des Prés verts (Ferme-Neuve), Ferme aux Petits lopins de foin (Ferme-Neuve), Érablière Bo-Sirop (Grand-Remous), and Verger Trottier (Saint-Joseph-du-Lac).

 

Les Collines s’offrent une infolettre

Les membres du Syndicat UPA des Collines-de-l’Outaouais reçoivent désormais, à chaque début de saison, les actualités syndicales de leur région, via une infolettre agrémentée de photos. La première édition — printemps 2018 — est accessible en cliquant ici.

New newsletter for Collines-de-l’Outaouais

From now on, at the start of each season, members of the UPA Collines-de-l’Outaouais Syndicate will receive the latest union-related news about their sector via a newsletter that will also feature photos. The first edition—spring 2018—is available at this link.

 

Main-d’œuvre 101 pour des producteurs de l’Outaouais

Main-d’œuvre étrangère, subventions salariales, programmes de formation pour la main‑d’œuvre locale : le centre d’emploi agricole (CEA) d’Outaouais-Laurentides a offert un cours en accéléré à quelque 25 producteurs de l’Outaouais le 29 mars. « L’idée était d’identifier avec eux les sources potentielles de recrutement à leur disposition », explique Emilie Caron, directrice du CEA. La rencontre a mis en lumière le besoin de développer un réseau d’employeurs agricoles en Outaouais pour arrimer les besoins ponctuels des entreprises en main-d’œuvre et les travailleurs disponibles.

Farm Labour 101 for Outaouais producers

There’s lots to learn about foreign workers, wage subsidies, and training programs for local farm workers—that’s why the Outaouais-Laurentides Centre d’emploi agricole (CEA) delivered an accelerated course dealing with these topics to 25 Outaouais farmers on March 29. “The idea was to help them identify potential recruiting sources available to them,” explains CEA Director Emilie Caron. The meeting highlighted the need to develop a network of farm employers in Outaouais so that businesses’ labour needs at any given time can be matched with available workers.

 

Formations utiles pour les travailleurs étrangers temporaires

Trois formations conçues pour les travailleurs étrangers temporaires qui arriveront bientôt dans les fermes sont offertes par le Collectif en formation agricole Montréal-Laval-Laurentides :

  • Conduite sécuritaire de chariot-élévateur (en entreprise)
  • Secourisme en milieu de travail (en entreprise)
  • Utilisation des pesticides sous supervision (en ligne)

Tous ces cours sont aussi offerts en espagnol. Les informations détaillées sur ces formations et les modalités d’inscription sont accessibles au bout de ce lien.

Useful training sessions for temporary foreign workers

With temporary foreign workers set to arrive soon, the Montréal-Laval-Laurentides Collectif en formation agricole (agricultural training collective) is offering three training sessions designed for specifically for them:

  • Operating forklifts safely (on site)
  • Workplace first aid (on site)
  • Supervised pesticide use (online)

All these courses are also offered in Spanish. Detailed information on these training sessions, including how to register, is available at this link.

À l’agenda cette semaine

Mercredi 11 avril, 9 h : AGA de l’Alliance des propriétaires forestiers d’Outaouais-Laurentides, Mont-Laurier

Jeudi 12 avril, 17 h : 5 à 7 sur le thème de l’agrotourisme et du tourisme gourmand, Chelsea

 

On the agenda this week

Wednesday, April 11, 9:00 a.m.: Outaouais-Laurentides forest owners’ alliance AGM, Mont-Laurier

Thursday, April 12, 5:00 p.m.: Agrotourism and gourmet tourism happy hour, Chelsea