Saint-Eustache, 26 novembre 2019 – La Fédération UPA Outaouais-Laurentides se réjouit de l’entente intervenue ce matin entre le CN et ses employés en grève depuis une semaine. Ce règlement du conflit, qui s’est fait dans le respect du droit de grève des employés impliqués, était désespérément souhaité par les agriculteurs, notamment les producteurs de grains.

La mobilisation des membres de l’UPA pour le rétablissement des livraisons de propane lors de la manifestation du 25 novembre à Montréal était nécessaire. S’il est impossible de savoir dans quelle mesure elle a contribué  au règlement rapide du conflit, elle a certainement accentué le sentiment d’urgence et la pression sur les parties.

Je suis fier d’avoir été aux côtés des producteurs de la région lors de la manifestation de lundi à Montréal et je remercie chaleureusement tous ceux qui y ont participé. Des situations comme celles que nous avons vécues au cours de la dernière semaine me convainquent plus que jamais que l’action collective et la détermination sont nos meilleurs atouts lorsque vient le temps de défendre nos intérêts communs et l’agriculture.

— Stéphane Alary, président de la Fédération UPA Outaouais-Laurentides

« L’entente entre le Canadien National (CN) et ses 3 200 employés syndiqués est une excellente nouvelle, d’autant plus que la situation était devenue insoutenable pour un nombre grandissant de producteurs », a déclaré le président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA), Marcel Groleau.

« La situation va se régulariser graduellement, mais il y a déjà lieu d’entamer une réflexion sur le fil des événements et les responsabilités de tout un chacun. Une telle situation ne doit plus jamais se reproduire. C’est une question à la fois économique et de sécurité alimentaire », a souligné M. Groleau.

Le rétablissement des livraisons, même si les opérations normales du CN reprendront dès demain, ne se fera pas instantanément. La fin du conflit donne toutefois au gouvernement du Québec une nouvelle marge de manoeuvre lui permettant de revoir dès maintenant ses divers plans de contingence et d’acheminer une partie du propane en réserve vers le secteur agricole.

Il est clair également que le conflit au CN a empiré une situation déjà difficile pour les producteurs de grains québécois. En plus des retards connus en début de saison, ces derniers ont récemment été frappés de plein fouet par l’arrivée hâtive de l’hiver. Des pertes financières importantes ont été observées pour les cultures de maïs et de soya déjà récoltées et d’autres s’ajouteront pour les superficies qui ne le sont pas. Le soutien des deux paliers de gouvernement sera donc essentiel.

 

À propos de la Fédération UPA Outaouais-Laurentides

La FUPAOL est une organisation syndicale qui représente les quelque  2 500 entreprises agricoles des 16 MRC situées sur le territoire de l’Outaouais, des Laurentides, de Laval et de Montréal et leur offre services et soutien professionnels.

— 30 —

Source et information :
Nathalie Villeneuve
Conseillère communication et affaires publiques
Fédération UPA Outaouais-Laurentides
450 472-0440 poste 228