[Saint-Eustache, 17 septembre 2021] – En vue de la belle saison, 16 personnalités publiques se sont jointes à l’Union des producteurs agricoles (UPA) pour convier les Québécoises et les Québécois à participer au mouvement Mangeons local plus que jamais! Dans les Laurentides, c’est Emmanuel Bilodeau qui invitera la population à visiter les productrices et producteurs agricoles de la région grâce à l’application Mangeons local plus que jamais!

Cet outil numérique, présenté par Desjardins, disponible dans l’App Store et sur Google Play, possède aussi sa version Web. Il permet de s’approvisionner en produits locaux, ou de planifier une virée gourmande à travers les magnifiques régions du territoire québécois.

Une campagne régionale portée par Emmanuel Bilodeau

Le 17 septembre, Emmanuel Bilodeau ira à la rencontre de 4 entreprises agricoles de différentes municipalités des Hautes-Laurentides. Il vivra ainsi l’expérience réelle d’un circuit de l’application et découvrira la diversité et la richesse du territoire agricole des Hautes-Laurentides.

« Manger local, c’est prendre soin de soi, de son environnement, et c’est tendre vers un avenir meilleur et une plus grande autonomie alimentaire pour tous les Québécois. »
– Emmanuel Bilodeau, Acteur, animateur, humoriste et père – Ambassadeur des Laurentides

Un dialogue précieux entre citoyens et producteurs

Depuis près de 20 ans, l’événement des Portes ouvertes sur les fermes du Québec, un rendez-vous qui rassemble annuellement autour de 100 000 personnes, est un incontournable. Devant l’impossibilité de tenir une telle activité pendant la pandémie, l’UPA a choisi d’outiller les citoyens pour qu’ils puissent visiter les producteurs agricoles à l’année, que ce soit à la ferme, au marché public ou dans les entreprises de transformation.

« Le lien entre les consommateurs et les productrices et producteurs agricoles est précieux et l’application Mangeons local plus que jamais! permet de bâtir et de consolider ce lien. Notre région regorge d’entreprises agricoles, de marchés publics, de transformateurs et de restaurateurs friands des produits d’ici. Allez les rencontrer ! »

-Audrey Lemaire, productrice agricole et représentante de la Fédération de l’UPA Outaouais-Laurentides

Laurentides j’en mange partenaire du projet

La Fédération de l’UPA Outaouais-Laurentides est fière de compter sur la collaboration de Laurentides j’en mange pour faire rayonner ce mouvement de solidarité envers nos agriculteurs. D’ailleurs, certaines des entreprises visitées lors de la tournée sont membres de la certification régionale.

« Pour savourer les produits de notre région, il faut d’abord connaître les endroits où se les procurer. L’application Mangeons local est un outil simple qui facilite la découverte des producteurs et transformateurs de notre région. De plus, l’identifiant Laurentides j’en mange est un repère supplémentaire qui certifie au consommateur la provenance des produits des Laurentides tant en épicerie, qu’au restaurant. Deux moyens complémentaires pour faciliter le repérage, l’achat et la consommation de produits bioalimentaire des Laurentides. »

-Marie-Eve Morin, directrice du Carrefour Bioalimentaire Laurentides

Un outil numérique amélioré : compagnon gourmand de tous les instants!

Ayant connu une popularité instantanée lors de son lancement à l’été 2020, l’application a été bonifiée en vue de la prochaine saison, notamment avec l’ajout de nombreux points de vente et fonctionnalités. Des circuits thématiques élaborés avec les forces vives de chaque milieu sont maintenant suggérés et d’autres s’ajouteront au cours des prochaines semaines.

En outre, alors que les derniers mois ont été difficiles pour l’industrie de la restauration, l’application permettra dorénavant de repérer des restaurants participant au programme Aliments du Québec au menu.  L’application offre aussi de paramétrer les notifications de son profil pour recevoir, au fil de ses déplacements interrégionaux, des suggestions de visites favorisant les découvertes et les escapades spontanées.

Un programme de fidélité et des Locaux dollars Desjardins à récolter

Afin d’encourager les Québécoises et les Québécois à adopter de nouvelles habitudes d’approvisionnement, l’UPA a ajouté un programme de fidélité à son application. En numérisant les codes QR affichés dans les fermes participantes, les utilisateurs cumulent des Locaux dollars Desjardins échangeables dans la Boutique en ligne de l’UPA. Plus ils visitent de nouvelles fermes, plus ils récoltent de Locaux dollars. Une bonne raison pour encourager la population à visiter les fermes des Laurentides.

« Des terres fertiles des Basses-Laurentides aux fermes familiales des vallées des Hautes-Laurentides, notre région offre une diversité inouïe de produits qu’on gagne à découvrir et à intégrer au cœur de notre alimentation. Manger local devient alors non seulement un gage de soutien au développement économique mais surtout un geste de fierté qu’on sème dans toutes les Laurentides ! »

-Nadine Girault, députée de Bertrand; ministre des Relations internationales et de la Francophonie; ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration; ministre responsable de la région des Laurentides

Kasscrout sur la route

En plus des activités prévues pour faire connaître le mouvement Mangeons local plus que jamais!, l’UPA a convié, au cours de la saison estivale, les familles de la province à plonger dans l’univers de l’agriculture québécoise en jouant à Kasscrout sur la route. Ce jeu géant transpose sur le terrain l’univers fantastique du jeu vidéo Kasscrout lancé par l’UPA en décembre 2020, et présenté par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ).

L’activité proposait aux familles de s’affronter amicalement en testant leurs connaissances agricoles. Les participants ont été récompensés de cadeaux à l’effigie du jeu et de ses personnages. L’animation a été conçue pour respecter les mesures sanitaires.

« Je suis heureux de voir grandir l’application Mangeons local plus que jamais! Qui s’inscrit en continuité avec les efforts de notre gouvernement pour promouvoir les aliments d’ici. J’encourage aussi les jeunes et moins jeunes à jouer à l’application Kasscrout pour en apprendre davantage sur la provenance de leurs aliments et le travail nécessaire à leur production. Le mouvement initié par l’Union des producteurs agricoles est un bon moyen de sensibiliser les consommateurs à l’achat local et de les inviter à soutenir nos producteurs, nos transformateurs et nos restaurateurs. Chacun de nos achats locaux contribue à notre autonomie alimentaire ainsi qu’à notre relance économique. »

-M. André Lamontagne, ministre du MAPAQ

Merci aux partenaires de l’application

Desjardins (partenaire présentateur), le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Sollio Groupe Coopératif, La Financière agricole du Québec, Promutuel assurance, la Fédération québécoise des municipalités, Aliments du Québec, La Tablée des Chefs, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, Bonjour Québec, Terroir et Saveurs, la Société du réseau ÉCONOMUSÉE, le Conseil de la transformation alimentaire du Québec, l’Association des marchés publics du Québec et les Tables de concertation bioalimentaire du Québec.

− 30  −