Le 27 octobre dernier s’est tenue à la Cabane à sucre Constantin, de Saint-Eustache, l’assemblée générale annuelle (AGA) de la Fédération de l’UPA Outaouais-Laurentides, et ce, en formule hybride. Ce sont plus de 110 personnes qui y ont participé, dont une cinquantaine de délégués.

Le président Stéphane Alary a fait un tour d’horizon des grands enjeux de l’agriculture sur notre territoire et a profité de sa tribune pour réitérer son message de fierté et d’unité à l’égard de notre fédération, de ses membres, de ses administrateurs, de ses employés et de ses partenaires. La directrice régionale Nathalie Messias, accompagnée de son équipe de gestionnaires, a présenté le bilan de la dernière année des réalisations des différents services de la Fédération ainsi que les défis à relever au cours des prochains mois. À cet effet, si vous souhaitez prendre connaissance du message de la présidence et de la direction régionale et en apprendre davantage sur nos actions 2020-2021, nous vous invitons à parcourir notre rapport d’activités.

Le 2e vice-président général de l’Union des producteurs agricoles (UPA), Paul Doyon, était également présent afin de dresser un portrait des principaux dossiers ayant mobilisé l’organisation au cours de la dernière année tels que celui de la main-d’œuvre, de la protection du territoire, du maintien des services vétérinaires en milieu agricole, de la coopérative du réseau provincial SCF Conseils, de l’étiquetage de nouveaux produits de protéines de remplacement, du recours en injonction visant à protéger des intrusions illégales dans les fermes, du projet de réforme du financement de l’UPA ainsi que de l’importance de la relève syndicale et de la mixité au sein des instances de l’organisation.

Par ailleurs, l’AGA a reçu en conférence Chantale Doucet, coordonnatrice de l’Observatoire du développement de l’Outaouais (ODO), qui a traité du développement territorial comme cadre théorique et de son lien avec l’autonomie alimentaire. En outre, quelques pistes de réflexion qui permettraient de consolider les récents changements sur nos territoires ont été présentées. Ces derniers incluent notamment la diversification et les nouvelles entreprises, l’éventail de projets collectifs qui soutiennent l’agriculture et les valeurs qui gagnent du terrain auprès des consommateurs en faveur de l’alimentation de proximité et du développement durable. Pour en savoir plus sur l’ODO, consultez le https://odooutaouais.ca, et sur le modèle agricole territorial, le https://www.puq.ca/catalogue/livres/modele-agricole-territorial-3905.html.

Pour terminer la journée, Maria José Maezo, conseillère en agroenvironnement à la Fédération, a présenté le Programme ALUS en Outaouais. ALUS est une fondation à but non lucratif qui aide les producteurs à mettre en place des solutions basées sur la nature afin de soutenir l’agriculture durable et la biodiversité au profit des collectivités et des générations futures. Rappelons que la Fédération a conclu en mars 2021 une entente avec ALUS Canada, donnant ainsi le coup d’envoi d’un projet agroenvironnemental en Outaouais sur trois ans et renouvelable chaque année par la suite. Cette initiative permettra au secteur agricole d’assurer un nouveau leadership en matière d’agroenvironnement dans la région. Notre fédération est la seconde à se lancer dans l’aventure ALUS après celle de la Montérégie. Un comité consultatif a aussi été mis sur pied afin de déterminer et de prioriser les projets à financer. Huit fermes dans trois municipalités régionales de comté ont d’ailleurs été sélectionnées pour participer à ce programme de rétribution agroenvironnemental pour l’année 2021. Pour obtenir de plus amples informations : https://alus.ca/fr/collectivite_alus/alus-outaouais.

Élections

Le conseil d’administration (CA) de la Fédération comprend 24 membres. À cela s’ajoutent le président Stéphane Alary ainsi que le vice-président Jacques Gévry qui ont été réélus pour un nouveau mandat, et ce, sans opposition.

À la suite de l’AGA, les membres du CA ont procédé à l’élection des membres du comité exécutif pour la prochaine année. Il est composé de Julie Bertrand, de Stanley Christensen et d’Audrey Lemaire.

Résolutions

Dix résolutions ont été adoptées, dont les six suivantes qui ont été acheminées à la Confédération pour analyse en vue du Congrès général de l’UPA en décembre :

  • Envahissement des terres par des activités de villégiature;
  • Campagne de sensibilisation contre l’intimidation destinée aux enfants de producteurs agricoles;
  • Maladie de Parkinson et usage des pesticides;
  • Services vétérinaires en région éloignée : projet pilote des Hautes-Laurentides;
  • Rétribution financière des biens et services environnementaux;
  • Plan du financement de l’Union.

 

Congrès général de l’UPA

Le Congrès 2021 de l’Union aura lieu du 30 novembre au 2 décembre, à Québec. La Fédération de l’UPA Outaouais-Laurentides sera représentée par 13 délégués. Afin de se préparer pour l’événement, une rencontre virtuelle des délégués de notre région se tiendra préalablement.